Agent-e maritime

L’agent-e maritime ne doit pas forcément avoir le pied marin mais le sens de l'organisation est indispensable pour assurer l'expédition et l'arrivage des marchandises.

Le métier d’agent-e maritime allie des actions sur le terrain au plus près des navires et du travail administratif de bureau. L’équilibre qu’il me fallait !

Témoignage de Alexandra G., agente maritime

La France est le 5ème exportateur et le 6ème importateur mondial (OMC, 2007).

340 millions

de tonnes de fret arrivent chaque année dans les ports français.

Le métier

  • L’agent-e maritime est le-la mandataire salarié de l’armateur et agit en son nom pour les besoins du navire et de ce qu'il transporte.
  • Il-elle s’occupe de la réception des marchandises et de leur expédition vers le destinataire final (une usine, un entrepôt).
  • Il-elle veille à optimiser le remplissage du navire en recherchant les marchandises qui seront à charger lors de l’escale.
  • Il-elle peut être amené-e à négocier les contrats de transports, assurer la livraison des marchandises transportées, percevoir les frets, assurer la logistique des conteneurs, suivre les litiges mais également mettre en place une politique commerciale.
  • L’agent-e maritime est également nommé-e « agent-e consignataire » quand il-elle est chargé-e de l’organisation physique de l’escale. Il-elle gère alors toutes les formalités administratives liées au navire avant l’arrivée et lors de son séjour en port et celles relatives à la cargaison.

Environnement de travail

  • L’agent-e maritime peut travailler pour le compte d’un armateur unique ou pour plusieurs d’entre eux.
  • Il-elle est en relation avec de nombreux opérateurs portuaires : l’armateur, les commissionnaires de transport et transitaires, les transporteurs, les entreprises de manutention portuaire, les sociétés de pilotage, remorquage et lamanage, la réparation navale, les assureurs, les experts maritimes, l’autorité portuaire et la douane, etc.
  • Très autonome dans l'organisation de ses multiples activités, il-elle travaille au rythme des entrées et sorties des bateaux dans le port. Ses horaires sont irréguliers, de jour comme de nuit, dimanches et jours fériés compris.
  • Il-elle exerce son activité dans des bureaux, le plus souvent sur le quai du port ou à proximité. Il-elle se déplace sur le bateau quand celui-ci fait escale.

Qualités requises

  • Faire preuve de disponibilité
  • Avoir le sens de l'organisation et de la rigueur
  • Etre dynamique
  • Avoir le goût du contact et une bonne présentation
  • Maîtriser l'anglais et les logiciels spécialisés

Evolutions

  • Responsable d’agence maritime
  • Chef-fe de ligne maritime chez un armateur

Autres métiers

Exploitation TransportExploitation Transport

Agent-e de transit

Pour expédier des marchandises à travers le monde et s'assurer qu'elles arrivent à bon port sans aucun souci, on les place sous le contrôle d'un-e agent-e de transit.

Exploitation TransportExploitation Transport

Affréteur-euse

L’affréteur-euse est l’intermédiaire entre des clients qui ont des marchandises à expédier et les transporteurs. Il va veiller à trouver le meilleur moyen de transport, que ce soit au niveau du prix, du temps et du trajet.

Exploitation TransportExploitation Transport

Technicien-ne d’exploitation transport

Les technicien-ne-s d'exploitation sont les pilotes et maîtres-d'œuvre des opérations de transport.

Besoin d'un conseil ?

Vous avez une question concernant les métiers, les filières de formation, les dispositifs ou les lieux d’information ?

Téléchargez l'application mobile Choisis ton Avenir

Simple, pratique, géolocalisée