Agent maritime / Agente maritime

L’agent maritime ne doit pas forcément avoir le pied marin mais un sens de l'organisation indispensable pour assurer l'expédition et l'arrivage des marchandises. Peu connu, ce métier constitue l’un des postes clés du transport maritime ! 

L’agent ou agente maritime ne doit pas forcément avoir le pied marin mais le sens de l'organisation est indispensable pour assurer l'expédition et l'arrivage des marchandises. Peu connu, ce métier constitue l’un des postes clés du transport maritime !

Témoignage de Alexandra G., agente maritime

La France est le 5ème exportateur et le 6ème importateur mondial (OMC, 2007).

340 millions

de tonnes de fret arrivent chaque année dans les ports français.

Autres appellations

  • consignataire de Navire  
  • consignataire maritime 
  • agent de consignation 

Le métier

Représentante légale d’un armateur unique ou pour plusieurs d’entre eux, une agente maritime comme Alexandra, s’occupe de la réception des marchandises transportés par bateau lorsque celui-ci fait escale, puis de l’expédition de ces marchandises vers le destinataire final (une usine, un entrepôt). Elle peut être nommée « agente consignataire » quand elle est chargée de l’organisation physique de l’escale. Elle gère alors toutes les formalités administratives liées au navire avant l’arrivée et lors de son séjour en port et celles relatives à la cargaison. Ses principales missions sont :  

  • Rédiger, pour son service, une circulaire mentionnant les opérations types à effectuer pour le départ ou l'arrivée du bateau.  
  • Effectuer les diverses formalités administratives (documents pour l’exportation, titres de propriété, déclaration aux douanes) 
  • Négocier avec les entreprises de manutention pour l'emploi de dockers et la mise à disposition de matériels, aux meilleurs tarifs 
  • Superviser les opérations de réception et de livraison des marchandises transportées 
  • Elaborer le plan de remplissage du navire 
  • Prospecter de nouveaux clients en cas de volume de fret insuffisant à charger lors de l’escale 
  • Assurer la logistique des conteneurs, 
  • Traiter les litiges simples clients et fournisseurs en collaboration avec le service comptabilité et les commerciaux 

Environnement de travail

L’agente maritime peut travailler pour le compte d’un armateur unique ou pour plusieurs d’entre eux. Elle est agent dit « de ligne » si elle est le correspondant habituel de l’armateur et agent « tramping » si elle est agent occasionnel. 

Sous couvert d'un superviseur, elle est en relation avec de nombreux opérateurs portuaires : l’armateur, les commissionnaires de transport et transitaires, les transporteurs, les entreprises de manutention portuaire, les sociétés de pilotage maritimes, remorquage et lamanage, la réparation navale, les assureurs, les experts maritimes, l’autorité portuaire et la douane, et les différents fournisseurs (ravitaillement en fuel, eau, vivres, entretien / réparation du navire). 

Très autonome dans l'organisation de ses multiples activités, elle travaille au rythme des entrées et sorties des bateaux dans le port. Ses horaires sont irréguliers car calqués sur les départs et les arrivées des navires : de jour comme de nuit, dimanches et jours fériés compris. 

Son activité se déroule principalement dans des bureaux, le plus souvent sur le quai du port ou à proximité. Un agent maritime se doit d’être présent à bord des navires quand ceux-ci font escale, à l'accostage et au départ. 

Qualités et compétences requises

Compétences techniques et professionnelles : 

  • Maîtrise de la Réglementation internationale en transport maritime 
  • Utilisation des logiciels spécialisés 
  • Connaissances en Droit, Economie et technologies des transports 
  • Maîtriser l’anglais oral et écrit 
  • Connaissances en marketing et communication 

Compétences comportementales :

  • Sens commercial 
  • Capacité à résoudre des problèmes rapidement - réactivité 
  • Gestion du stress 
  • Organisation 
  • Rigueur 
  • Prise d’initiative 

Evolutions

  • Avec l‘expérience, un agent maritime / consignataire de navire peut être promu en cas de poste vacant chef de consignation puis responsable d'agence maritime ou chef de ligne maritime chez un armateur.

Quelle rémunération ?

  • Le salaire de départ d’un agent maritime avoisine les 1600 euros brut mensuels (soit 18600 brut par an). 
  • Avec l’expérience, il peut monter autour de 2 600 euros brut environ par mois (soit 31 200 euros brut par an). 

Comment y accéder ?

Autres métiers

Planifier - CoordonnerPlanifier - Coordonner

Agent de transit / Agente de transit

Pour expédier des marchandises à travers le monde et s'assurer qu'elles arrivent à bon port sans aucun souci, on les place sous le contrôle d'un ou une agente de transit.

NégocierNégocier

Affréteur / Affréteuse

Véritable « trader » de la route, l’affréteur est l’intermédiaire entre des clients qui ont des marchandises à expédier, et des transporteurs routiers auxquels il va faire appel pour réaliser la prestation.  

Besoin d'un conseil ?

Vous avez une question concernant les métiers, les filières de formation, les dispositifs ou les lieux d’information ?

Téléchargez l'application mobile Choisis ton Avenir

Simple, pratique, géolocalisée