Logisticien humanitaire (H/F)

Acteur clé essentiel à la mise en œuvre d’une mission humanitaire, le logisticien humanitaire gère l’organisation matérielle et l’intendance d’une base mais également la sécurité des biens et des personnes. 

C’est un métier de vocation avant tout. Il faut aimer la gestion multitâches, le dépassement de soi et la découverte multiculturelle dans chacune des sollicitations qui nous parviennent. Chaque projet est unique et il faut faire preuve de créativité pour trouver des solutions à chaque contexte opérationnel.

Témoignage de Frédéric B., Responsable de département logistique

Autres appellations

  • Responsable logistique base 
  • Logisticien administrateur 

Le métier

Le logisticien humanitaire est en charge de toute l’organisation matérielle et l’intendance d’une base opérationnelle en mission. Il est garant de la capacité de l’organisation à répondre à une crise, mais également de la sécurité des biens et des personnes. Ses principales missions sont :  

Mettre en œuvre et garantir la performance de la chaîne d’approvisionnement 

  • En réalisant des études de marché régulières  
  • En établissant des relations privilégiées avec les fournisseurs et prestataires de service nécessaires à la réalisation des projets 
  • En pilotant les opérations de sa base avec des indicateurs de performance  
  • En assurant des contrôles fréquents et la mise en place de mécanismes de lutte anti-fraude 

S’assurer des moyens opérationnels d’intervention 

  • En dimensionnant un parc de véhicules adapté aux besoins 
  • En gérant les bâtiments de travail, stockage et logement pour les équipes 
  • En assurant le plan de maintenance et d’entretien du parc immobilier et véhicules 
  • En s’assurant des stocks de contingence pour pièces détachées, outils et gestion de crise 

Encadrer et renforcer les compétences de ses équipes 

  • En encadrant des équipes aux profils multiples (experts logistiques, opérateurs de manutention, gardiens, chauffeurs, etc.) 
  • En assurant la planification et le temps de travail de tous ses équipiers 
  • En produisant et animant des supports de formation adaptés à leurs besoins 
  • En établissant des indicateurs de performance et entretiens d’évaluation 

Accompagner la stratégie opérationnelle de sa base 

  • En étant force de propositions pour la mise en œuvre de projets techniques 
  • En étant proactif sur les besoins et la planification des approvisionnements 
  • En assurant une veille géopolitique régionale, en lien avec la coordination, pour préserver la sécurité des personnes 
  • En établissant des relations à long terme avec des partenaires variés (autorités locales, associations, prestataires…) pour sécuriser la présence opérationnelle de l’organisation sur zone 

Environnement de travail

Le métier de logisticien humanitaire s’exerce partout dans le monde, dans des zones où l’environnement est considéré comme dégradé pour diverses raisons (pénurie, insécurité…). Selon la taille de l’organisation et la couverture géographique de la base dont il/elle a la charge, le poste peut superviser une équipe de plusieurs dizaines de personnes, et parfois nécessiter des compétences complémentaires en gestion administrative et comptable, ou gestion des ressources humaines. 

Il est en contact permanent avec des interlocuteurs internes et externes de tous niveaux : responsable de département, directeur/trice pays, fournisseurs, prestataires de service, transporteurs, clients internes, administrations publiques, douanes, etc. 

C’est un métier de statut cadre, qui demande une grande autonomie et proactivité sur son activité. Il/elle travaille sur un rythme de bureau, avec des horaires étendus et une veille permanente attendue en cas de contexte à risque. Il/elle se déplace régulièrement pour la prospection de nouveaux fournisseurs, l’évaluation des infrastructures disponibles, la connaissance des sites de livraison, etc. 

Ce métier représente un rôle clef pour l’organisation en termes de capacité de mise en œuvre et de réponse aux nécessité opérationnelles mais également pour la redevabilité de transparence et de traçabilité qu’il doit assurer auprès des bailleurs de fond. 

Les tendances du secteur qui devraient fortement influencer les conditions d’exercice du métier de logisticien humanitaire sont la création de parcours de professionnalisation logistique proches des pays d’intervention, l’arrivée des outils numériques et la démocratisation de l’accès aux réseaux internet… qui renforcent les compétences et les capacités des marchés locaux d’intervention. 

Qualités et compétences requises

Compétences techniques et professionnelles : 

  • Connaissances des enjeux de la Supply Chain 
  • Maîtriser des outils de gestion et pilotage des achats 
  • Elaborer et suivre des tableaux de bord 
  • Structurer et négocier des contrats 
  • Connaître les règles de gestion d’un parc automobile 
  • Connaissance du contexte humanitaire 
  • Connaissance du droit humanitaire international (DIH) 
  • Parler une ou plusieurs langues étrangères 

Compétences comportementales : 

  • Gestion du stress 
  • Exemplarité 
  • Intégrité 
  • Adaptabilité 
  • Aisance relationnelle 
  • Persuasion 

Evolutions

  • A partir d’une ou deux expériences en tant que Responsable Logistique, il est possible d’évoluer vers un rôle d’expert logistique ou coach logistique (toujours en contexte humanitaire) et au niveau d’une base. Avec davantage d’expérience ou une mission réussie dans un contexte reconnu complexe (multi-projets, crise complexe, intervention d’urgence, etc.) il est possible de postuler sur un rôle d’adjoint au responsable de département logistique, au niveau de la coordination générale de la mission. 
  • Par la suite, l’évolution vers responsable de département logistique, voire référent logistique siège, seront envisageables.  
  • En termes de passerelle, il est également possible de basculer vers les métiers de responsable administratif, financier ou ressources humaines. 
  • Pour les profils ayant déjà un bagage technique, il sera possible d’accéder à une formation complémentaire pour envisager un poste de responsable programme, voire de coordinateur terrain (responsable hiérarchique de toute la gestion d’une base opérationnelle). 

Quelle rémunération ?

  • Jeune cadre :  entre 20 et 25 k€ brut annuel 
  • Cadre confirmé :  entre 30 et 45 k€ brut annuel 
  • (Fourchettes de rémunération selon profil, niveau d’expérience et de diplôme, responsabilité, taille d’entreprise, etc.) 
  • A noter : de nombreux avantages en nature sont mis à disposition « en mission » tels que le logement, la nourriture, les déplacements et un per diem pour les dépenses personnelles locales. 

 

Comment y accéder ?

Autres métiers

Planifier - CoordonnerPlanifier - Coordonner

Responsable logistique (H/F)

Le défi du responsable logistique : trouver des solutions pour être dans les temps et réduire les coûts tout en assurant la qualité du service ! 

Besoin d'un conseil ?

Vous avez une question concernant les métiers, les filières de formation, les dispositifs ou les lieux d’information ?

Téléchargez l'application mobile Choisis ton Avenir

Simple, pratique, géolocalisée