Salarié ?

Vous pouvez continuer à vous former, accéder à une qualification ou partir sur un nouveau projet professionnel.

De nouvelles démarches de formation

Avec la nouvelle réforme de la formation professionnelle, votre employeur va vous proposer un entretien professionnel tous les 2 ans, consacré à vos perspectives d’évolution professionnelle, notamment en termes de qualification et d’emploi.

Au bout de 6 ans, il fera le bilan avec vous pour savoir si vous avez suivi une action de formation, acquis des éléments de certification par la formation ou par une validation d’acquis par l’expérience ou bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle.

EmployésDans cette démarche, vous n’êtes pas seul-e.

Vous pourrez bénéficier d’une offre de service gratuite auprès des 5 opérateurs retenus dans le cadre du Conseil en évolution professionnelle (Cap emploi, Pôle emploi, Apec, Missions locales, Fongecif).

 

 

En tant que salarié-e, vos interlocuteurs privilégiés seront le Fongecif et/ou l’Apec pour les cadres. Les conseils qu’ils vous proposeront :

  • une information sur l’environnement professionnel et l’évolution des métiers sur la région
  • une meilleure connaissance de vos compétences afin d’identifier celles à acquérir pour valoriser votre évolution professionnelle
  • une aide sur l’identification des emplois correspondant à vos compétences
  • une information sur les dispositifs que vous pourrez mobiliser pour réaliser votre projet d’évolution professionnelle.

De plus, les Délégations Régionales de l’AFT pourront vous apporter des compléments d’information sur le secteur d’activités des transports et de la logistique (offres d’emploi, aide au CV…).

Si vous envisagez de faire une formation longue, étant salarié-e, vous avez la possibilité de la faire financer dans le cadre d’un Congé Individuel de Formation (CIF), en sollicitant le Fongecif.

Si vous êtes en CDD, il est également tout à fait possible d’en bénéficier !

Ligne

Le saviez-vousBeaucoup de salarié-e-s font valider aujourd’hui leurs compétences par le biais de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), tel que le Titre Professionnel de Technicien-ne Supérieur-e en Méthodes et Exploitation Logistique (Bac+2).

La loi portant sur la réforme de la formation professionnelle a également impulsé une nouvelle approche de la formation en introduisant la notion de « blocs de compétences » : toutes les formations permettent désormais de viser et d’acquérir une certification partielle, « intermédiaire » d’un diplôme en validant un ou plusieurs de ces blocs. Cela a pour objectif de : - faciliter l’insertion professionnelle par l’acquisition progressive de certifications - diversifier les voies d’accès à la formation - assurer la fluidité des parcours entre les différents niveaux de formation - adapter les formations avec l’évolution des métiers et des besoins de nouvelles compétences.
Quelles formations sont concernées ?
Tous les diplômes de l’Éducation nationale, de l’Agriculture, des ministères de la Santé et des Affaires Sociales, les titres du Ministère du travail, des Chambres de commerce et des métiers, les CQP de branche. Vous les retrouverez dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Ligne

N’oubliez pas non plus que, depuis le 1er janvier 2015, vos heures de DIF (Droit Individuel à la Formation) sont comptabilisées sur le Compte Personnel de Formation (CPF). Il suffira de s’assurer que la formation que vous avez choisie fait bien partie des listes des formations retenues dans la liste des formations éligibles au CPF.

écran

Celles-ci se trouvent sur le site www.moncompteformation.gouv.fr.